Aujourd’hui tout va changer…

Aujourd-hui-tout-va-changer.jpgÇa ne vous est jamais arrivé à vous, de vous réveiller un matin et de vous dire que vous alliez changer ? Qu’est-ce que vous changeriez, vous?

On peut changer une mauvaise habitude, changer de travail, changer une ampoule, et même changer de partenaire. Et vous, il vous reste quoi à changer pour être vraiment heureux?

Est-ce facile de changer? La plupart du temps on aime bien ses habitudes, même si elles deviennent inconfortables, on préfère les garder que mettre en danger ce que l’on a déjà. Et alors, si ça ne nous plaît plus, pourquoi on le garde?

Parce que notre cerveau reptilien, celui de l’instinct de survie, celui qui fait perdurer l’espèce humaine, est routinier! Heureusement d’ailleurs, sinon nous aurions déjà effectué deux ou trois mutations génétiques au cours de la semaine passée.

En effet, notre cerveau reptilien assure notre reproduction, c’est pourquoi un homme, va chercher une femme en âge de féconder et une femme va chercher un homme fort pour la protéger (un peu simpliste, je vous l’accorde, mais c’est la loi de la nature). C’est aussi pour assurer notre survie que manger active l’hormone du plaisir (l’ocytocine) qui rend l’expérience suffisamment plaisante pour avoir envie d’y revenir régulièrement (sinon, on meurt), et ça les industries agroalimentaires l’ont bien compris pour nous faire revenir à leurs produits de plus en plus addictifs.

Ajoutez à cela l’alcool qui désinhibe, la drogue qui fait voyager, la cigarette qui vous rend accroc à la première bouffée, le téléphone portable, les réseaux sociaux, feue la télévision et Netflix, et vous avez là le parfait cocktail d’une société reptilienne, qui, même si elle a évolué, retourne toujours dans un fonctionnement reptilien : une fois l’habitude prise, on entre dans une nouvelle routine. Et on n’y peut rien, puisque c’est comme ça que l’on est constitué et que c’est ce qui perpétue notre espèce.

Mais avant (et après) la routine, il y a toujours un changement. Le changement étant inhérent à la vie, rien n’est immuable, tout finit donc par changer, même la routine! Le changement est provoqué par une nouvelle situation ou par le ras le bol de la routine ou bien par l’inconfort de celle-ci. Donc le changement naît d’un inconfort et provoque à son tour un inconfort, jusqu’à la prochaine routine, et ainsi de suite.

Vous me suivez toujours? Changer demande donc de la stratégie. Et des stratégies du changements, il y en a pléthore, toutes plus intéressantes les unes que les autres, en voici un échantillon (plus bas).

Mais lire des livres n’aident pas toujours à se prendre en main, vous le savez comme moi.

C’est pourquoi l’hypnose devient un recours intéressant, en cas d’addiction (et qu’est-ce qu’une addiction, à part une routine qui devient insupportable? Donc, qui nous pousse à changer), en cas de peur du changement (pourquoi attendre le burn out quand tout vous indiquait que ce job ne vous convenait plus depuis longtemps?), ou de dépression (conséquence évidente à la pression : quand on relâche la pression, on entre en dé-pression).

En effet l’hypnose, en modifiant notre état de conscience, nous permet d’agir sur le responsable de la routine, à savoir l’inconscient. Et dans l’inconscient il y a plusieurs states : de la plus dure à changer à la plus malléable :

  • le cerveau reptilien, qui gère le fonctionnement de notre corps
  • le cerveau limbique, qui gère nos émotions
  • le néocortex, qui s’occupe de nos pensées

Si les pensées semblent plus simples à modifier, il n’en reste pas moins que, si les deux autres ne suivent pas, l’inconscient ne change pas. C’est pourquoi il n’est pas aisé de stopper une addiction par la volonté car si le mental comprend l’intérêt de s’en débarrasser, les émotions vont nous dire que c’est trop douloureux et le corps va craindre pour notre survie.

Voilà pourquoi l’hypnose fonctionne : parce qu’elle aide toutes les strates de l’inconscient à changer. Donc à changer en profondeur.

Si vous voulez vous réveiller en vous disant « Aujourd’hui tout va changer » et que ça arrive vraiment, vous allez avoir besoin d’un coup de pouce de votre inconscient. Attention, je ne dis pas que sans l’hypnose, rien de change, car tout finit par changer, mais l’hypnose permet que ça se passe en douceur. Et c’est quand même plus confortable que de changer contraint et forcé, dans la souffrance.

41+yoHJAOrL._SX195_.jpgSinon, il vous reste à lire l’excellent Aujourd’hui tout va changer de Maria Semple, auquel j’ai emprunté la couverture pour illustrer mon article. Roman divertissant, qui parle de changement avec dérision et humour, et qui nous rappelle que nous n’initions pas seuls tous les changements de notre vie, et qu’ils sont souvent la conséquence de situations extérieures qui nous y poussent, souvent pour notre plus grand bien.

Et quand on commence à savoir que dans tout changement il y a quelque chose de bon à prendre, on ne s’accroche plus trop à ce qu’on a!

Et quelques lectures plus sérieuses, et tout aussi passionnantes :

ChangementsPsychosolutions.jpgStrategie-de-la-therapie-breve.jpg

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :